Recenser les bâtiments situés en zone inondable pour avoir une meilleure connaissance du risque inondation sur notre territoire. Voilà la mission confiée à Pierre Brétaudeau, lors de son stage de fin d’études à l’Entente Oise-Aisne, entre mars et août.

 

Cette action est une base importante pour estimer les dommages et prévoir des actions adaptées pour réduire le risque. Les résultats seront utilisés pour élaborer le futur PAPI (Programme d’actions de prévention des inondations) de la vallée de l’Oise. Le recensement permet également d’évaluer les dommages évités grâce aux projets d’ouvrage de l’Entente Oise-Aisne.


« Le recensement permet de connaître, avec une grande précision et fiabilité, les enjeux, c’est à dire les bâtiments dommageables en zone inondable lors de plusieurs types de crue : millénale, centennale, trentennale… les bâtiments peuvent être des habitations, des entreprises ou des ERP (Etablissement Recevant du Public) tels que les écoles ou les hôpitaux », explique Pierre.


Muni d’une tablette, le jeune homme a enregistré les caractéristiques de chaque bâtiments (étage, altitude du rez-de-chaussée, présence d’un sous-sol, type d’activité…). Il a pu collecter les données de 2 900 bâtiments au total à Compiègne et Margny-lès-Compiègne.


Cette base de donnée est innovante : « c’est la première fois que cette méthode est appliquée sur un territoire de cette échelle, avec autant de précisions », poursuit Pierre.

 

L’Entente Oise-Aisne souhaite étendre cette collecte aux 65 communes en TRI de la vallée de l’Oise.

 

pierre

Pierre Brétaudeau