Une pêche électrique était organisée mercredi 11 octobre dans la rivière Gland.

 

L’Entente Oise-Aisne et la Fédération départementale de pêche de l’Aisne y participaient. La première a eu lieu en 2013 et consistait à recenser les populations présentes. Celles qui ont suivi depuis trois ans ont permis d'assurer le suivi génétique des poissons et de connaitre la répartition des populations avant et après les dérasements des seuils Pasteur et Moulin-Vert.

 

La pêche électrique consiste à créer un champ électrique entre 2 électrodes qui provoque une anesthésie motrice temporaire du poisson. Ce dernier est attiré, puis capturé à l'aide d'une épuisette sans séquelle (dans la majorité des cas). Il reprend ses esprits, puis est relâché peu de temps après avoir subi un petit prélévement bénin pour analyse ADN.

 

 

 

 

pechhe